webleads-tracker

Œnotourisme

Les investissements dans l’oenotourisme

Le concept voit le jour dans les années 1970 aux Etats-Unis avant de se répandre dans le monde entier. En France, c’est l’Alsace qui ouvre le bal en ouvrant dès 1953 la première route des vins. Pour autant, c’est seulement à partir des années 90 que l’activité commence réellement à se développer. En 2018, il représentait 5.2 milliards d’euros par an selon la Revue du vin de France et 10 000 millions de visiteurs sont venus à la découverte des vignobles français dont 4.2 millions des étrangers. Orienté vers la découverte des régions viticoles, des terroirs et leur production, l’œnotourisme relève à la fois du tourisme rural et de l’agritourisme. Les touristes amateurs visitent les lieux et peuvent même déguster et séjourner sur place. C’est une manière d’être au plus proche des vignes et du producteur et mieux comprendre le métier. Idéal pour les amateurs et experts de vin.


Une offre différente

L’œnotourisme s’adresse aussi bien aux amateurs, aux touristes qu’aux experts. La France est le premier pays touristique au monde et le premier producteur mondial de vin, c’est un avantage considérable. Idéal pour convaincre des amateurs et conquérir le cœur de nouveaux clients afin de commercialiser avec eux et accroître son chiffre d’affaires. Les régions les plus concernées par cette activité sont les vignobles de Bordeaux, Champagne, Alsace, Bourgogne et du Val de Loire. Aujourd’hui il n’est plus question de proposer une simple visite de la cave mais de proposer aux touristes de créer leur propre vin, de passer la nuit dans le domaine, de faire une promenade à travers les vignobles, etc. 

Tourism-hub.org vous propose d'investir dans des chambres d'hôtes ou gîtes via ses différentes offres et vous accompagne dans votre projet professionnel.

Lire la suite Replier

Les dernières offres de l'oenotourisme

Contactez-nous

01 78 76 78 00