webleads-tracker

Témoignages investisseurs, hébergements touristiques, toutes les actualités de Tourism-Hub.

« Miser sur des projets authentiques qui s’appuient sur le patrimoine du Vaucluse et contribuent à le sublimer »

« Miser sur des projets authentiques qui s’appuient sur le patrimoine du Vaucluse et contribuent à le sublimer »

Chef de projet Tourisme pour l’agence de développement Vaucluse Provence Attractivité, Alain Gévodant fait le bilan de l’année écoulée et nous dévoile quelques-uns des grands axes de la stratégie qui va guider le territoire dans le domaine touristique en 2021.

Quelles actions avez-vous mises en place pour aider les professionnels du tourisme à faire face à la crise ?

Dès le premier confinement, nous avons mis en place une cellule de veille et mené plusieurs opérations de phoning auprès des professionnels du territoire. Nous avons également revu la fréquence de diffusion de notre newsletter afin de répondre aux impératifs proposés par la crise et permettre aux professionnels du tourisme de disposer rapidement de toutes les informations indispensables sur les mesures mises en place ou encore les dispositifs d’accompagnement. Le Vaucluse a également été le premier département à s’engager dans la campagne nationale #onatousbesoindusud mise en place par le Comité régional du tourisme (CRT) Provence-Alpes-Côte d’Azur pour soutenir les professionnels du secteur et redynamiser la fréquentation. Un partenariat a aussi été activé avec le Département, la Région et l’Agence nationale des chèques vacances (ANCV) pour offrir aux salariés aux revenus modestes du département des chèques vacances d’un montant pouvant aller jusqu’à 500 euros à dépenser chez les professionnels du tourisme et loisirs de la région.


Alain Gévodant, chef de projet Tourisme VPA

Cette expérience vous a-t-elle permis de mieux aborder le 2e confinement ?

Pour répondre aux besoins des acteurs du tourisme et des loisirs dans le Vaucluse, nous avons intensifié nos contacts avec eux. Indispensable pour bien comprendre leurs attentes et leur offrir des solutions sur mesure. C’est sur la base de ces échanges avec nos partenaires locaux que nous avons imaginé des solutions alternatives à certains événements majeurs qui n’ont pu se tenir à cause de la pandémie. C’est dans cet esprit que nous avons, par exemple, lancé la campagne Achetez solidaire en Vaucluse. L’objectif : booster les commerces locaux avec la mise en place d’une carte interactive recensant l’ensemble des restaurants proposant un service de livraison ou de vente à emporter. Notre marché de noël solidaire et connecté a, lui aussi, rencontré un vif succès et a permis de donner un coup de pouce aux producteurs, artisans et commerçants de proximité. Ces opérations ont également permis de renforcer le lien avec nos partenaires (Chambre des métiers et de l’artisanat, Chambre d’agriculture, CCI, offices du tourisme, département…). En parallèle, nous avons mis en place de nombreux webinars, conférences et dispositifs de formation à destination des professionnels.

Une attention a également été portée aux filières…

Si nous n’avons pas attendu la crise sanitaire pour développer une véritable stratégie au niveau des filières, nous avons accentué nos efforts. Pour ce qui concerne la randonnée, nous avons intensifié nos relations avec plus de 70 acteurs de la filière et initié une stratégie et un plan d’actions dynamique. Idem dans le domaine du cyclotourisme et du VTT où nous avons largement communiqué – notamment via le site provence-a-velo.fr - pour valoriser les quelque 1 900 kilomètres de pistes cyclables balisés au sein du département et nos 350 professionnels labellisés Accueil Vélo.

De quoi tirer un premier bilan ?

Difficile de faire un point précis encore aujourd’hui et ce d’autant plus qu’il existe de nombreuses disparités en fonction des typologies d’établissement notamment dans le secteur de l’hôtellerie et de l’hébergement locatif. Lors de la saison estivale, nous avons enregistré une légère augmentation des nuitées, de l’ordre de 1% avec une hausse de 5% au mois d’août en ce qui concerne la clientèle française. Idem pour nos amis belges qui n’ont jamais été aussi nombreux à nous rendre visite durant l’été. De quoi donner de premiers axes de réflexion à la stratégie de Vaucluse Provence Attractivité dans le domaine touristique car c’est incontestable la crise sanitaire que nous traversons va sensiblement modifier notre approche et accélérer quelques phénomènes qui étaient déjà à l’œuvre mais auraient mis sans doute plusieurs années à atteindre leur niveau de maturité actuel. Je pense, par exemple, au développement du tourisme durable qui va, selon moi, se développer très fortement car il répond aux attentes d’une partie toujours plus importante des touristes, notamment français, qui veulent un certain retour à l’authenticité.