webleads-tracker

Témoignages investisseurs, hébergements touristiques, toutes les actualités de Tourism-Hub.

L’Anjou mise sur le tourisme durable et responsable !

L’Anjou mise sur le tourisme durable et responsable !

Idéalement situé entre le Val de Loire, la région parisienne et la façade atlantique, l’Anjou est un terrain de jeu idéal pour les professionnels du tourisme. Doté d’un environnement exceptionnel et d’un patrimoine unique, le territoire est également une figure de proue du slow tourisme en France. De quoi offrir de nombreuses opportunités de développement aux investisseurs et porteurs de projet du secteur.

 Châteaux, pistes cyclables, habitats troglodytiques… le plus compliqué quand on évoque l’Anjou, c’est de savoir par où commencer. Saviez-vous, par exemple, que l’Anjou est le territoire à compter le plus de châteaux privés en France ? Pas étonnant lorsque l’on sait qu’ils sont plus de 1 200 répartis sur l’ensemble du département ! Une véritable aubaine pour les investisseurs à la recherche d’un site d’exception susceptible d’accueillir des évènements hauts de gamme. Mais ce patrimoine historique est loin d’être le seul atout d’un territoire qui s’appuie également sur son environnement pour développer un tourisme naturel et écologique. Récent signataire de la démarche «Passeport Vert» avec l’ONU, le département est ainsi pleinement engagé dans un nouveau modèle qui s’appuie sur des valeurs durables, éthiques, équitables et participatives en parfaite adéquation avec les attentes d’une nouvelle génération de touristes. « Inscrits au patrimoine de l’UNESCO, les Bords de Loire sont extrêmement prisés des visiteurs. Pour répondre à leurs attentes, nous avons développé plus de 1 000 kilomètres d’itinéraires vélos balisés sur l’ensemble du territoire », indique Jérémy Izoulet, Chargé d'affaires en implantation d'entreprises touristiques au sein du Pôle Ingénierie touristique & Développement des filières d’Anjou Tourisme. La Loire à vélo®, La Vélo Francette® - qui relie La Rochelle au Mont St-Michel - sont autant d’arguments pour les amateurs de slow tourisme qui apprécient la qualité des tracés développés au sein du territoire. « Cette démarche s’inscrit dans la volonté du territoire de pousser les sites existants, notamment les campings, à monter en gamme pour offrir des prestations à même de séduire ce nouveau panel de touristes », explique Rodolphe Ligonnière, responsable du pôle Ingénierie touristique & Développement des filières chez Anjou Tourisme qui précise : « Afin d’aider les professionnels à y parvenir, nous avons mis en place toute une gamme d’accompagnements qui va de la labellisation à l’appui au montage de projet ». Aujourd’hui, l’essentiel de l’offre d’hôtellerie de plein air s’articule autour d’établissements de plus de 100 emplacements. Pour valoriser ces établissements à taille humaine, le territoire encourage les initiatives différenciantes comme, par exemple, le développement de concept de guinguette qui rencontre un franc succès auprès des estivaliers à la recherche d’authenticité.


Le château de Saumur et ses vignes © Anjou Tourisme / Sébastien Gaudard

Troglodytisme et œnotourisme

Autre axe fort du territoire, une concentration de maisons troglodytiques unique en France. L’occasion de proposer facilement aux touristes de passer une ou plusieurs nuits dans des hébergements atypiques au charme incontestable. « Le site de réservation mis en place par le territoire pour soutenir les professionnels du secteur est formel. Ce type d’habitat fait véritablement fureur auprès des visiteurs », affirme Rodolphe Ligonnière qui évoque le travail entrepris par le territoire pour développer les circuits troglodytiques déjà existants et offrir de nouvelles perspectives aux amateurs et notamment aux vélotouristes. L’œnologie est également un atout majeur pour les acteurs du tourisme implantés sur le territoire. « De Martin Bouygues à Gérard Depardieu, ils sont nombreux à avoir été attiré par le vignoble angevin et nous avons entrepris de le valoriser via les routes des vins qui sont une occasion de découvrir le terroir angevin grâce à de jolis itinéraires au cœur des vignes, des caves, des coteaux de la Loire et des villages pittoresques qui composent le territoire », souligne Rodolphe Ligonnière. Le département souhaite même aller plus loin en accompagnant un projet de parc à thème dédié aux vins de Loire et à l’œnotourisme. Bref, une multitude de projets susceptibles de servir au mieux les professionnels du tourisme qui auront choisi le territoire pour se développer !